La laïcité

La laïcité, pour les DDEN, est une exigence et un objectif majeur pour que les citoyennes et citoyens en devenir accèdent à leur liberté de conscience. L’enjeu républicain de l’École c’est la République et réciproquement. L’enseignement public laïque, ouvert à tous est ainsi le but et le moyen de la République, le but car il permet à chacun de se construire citoyen et le moyen car seuls les citoyens peuvent faire vivre la République. L’école publique a aussi la mission de promouvoir une conscience collective dans la République laïque dans le respect de ses autres principes fondateurs. Elle est en ce sens génératrice du vivre ensemble pour forger l’unité nationale. Pas de République en tant que principe juridico- politique organisant la vie de la cité sans la laïcité qui enseigne les devoirs qui rapprochent les Hommes et non les dogmes qui les séparent. La laïcité appelle « la rencontre des convictions, en évitant l’affrontement des certitudes » : aucun projet, aucune réforme ne bâtiront l’école publique sans le respect de la laïcité et de son principe.

diapo La LAICITE

diapo Le livret

 

 

 

ÊTRE DDEN EST UN ACTE CIVIQUE

Nous sommes tous des bénévoles altruistes au service du bien-être de l’élève. Le DDEN est un « ami de l’École » investi pour toutes et tous, exigeant l’Égalité en Éducation et garant des valeurs républicaines qui ont fondé cette École publique : l’obligation, la gratuité et la laïcité. Nous revendiquons, encore et toujours ces principes.
Cependant notre renouvellement quadriennal 2021-2025 devient un enjeu fondamental dans un environnement scolaire actuel de plus en plus complexe et perturbé, de moins en moins collectif, de plus en plus individualisé au nom d’un prétendu « libre choix » qui marchandise l’École et installe les familles dans cette posture du consommateur qui conforte des dérives clérico-libérales.  Restons vigilants sur les objectifs conjoncturels que l’on assigne à l’École. Restons fidèles à nos engagements même si notre fonction para-administrative assise sur notre indépendance incontestée nous confère, de plus en plus, un rôle de médiateur. Ainsi notre Fédération a, encore plus, l’exigence de recruter des DDEN, retraités ou même actifs, enseignants ou non-enseignants pour préparer la relève et amplifier notre mission, dans le cadre de nos principes. Nous devons encore et toujours nous investir dans nos Écoles qui ont de plus en plus besoin de notre fonction de vigilance, de diplomatie et de respect des principes de Laïcité. Les communes ont, avec nous, le souci de la bonne marche de leurs Écoles. Expliquons, réexpliquons, à tous leurs élus notre fonction officielle méconnue et cependant inscrite dans le Code de l’Éducation. Seules les activités exclusivement pédagogiques sont dévolues aux Inspecteurs de l’Éducation nationale. Notre fonction para-administrative, reconnue comme un acte civique, pour le bien-être de l’élève, s’étend sur toute la vie de l’École, elle est exercée en toute neutralité religieuse, politique ou syndicale. Nous sommes à la charnière entre l’École, la commune et les parents d’élèves. Chaque DDEN, renouvelé ou non, chaque Délégation et chaque Union doivent, plus que jamais, s’investir pour le recrutement quadriennal de bénévoles engagés pour accompagner et promouvoir l’École de la République.
Dans les défis de demain, l’Éducation de la jeunesse et la formation des futurs citoyens restent, encore et toujours plus, un investissement civique essentiel pour l’avenir.
Formulons et mettons en œuvre, collectivement, ce vœu pour 2021-2025.
Eddy Khaldi
le 3 janvier 2021

Je deviens DDEN

Un peu d’histoire…
L’histoire des DDEN, Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale, est liée à celle de l’école publique. Nous retrouvons l’ancêtre de notre fonction dans la Convention de 1793. De nombreux textes de loi ont institué et fait évoluer notre fonction officielle comme les lois GUIZOT (1833), FALLOUX (1850) ou GOBLET (1886) entre autres.
Ces différentes lois et décrets, qui écrivent aussi l’histoire de l’école, seront fondus dans le Code de l’Éducation en 2000. Notre légitimité s’inscrit dans la promotion de l’école publique et dans le respect du principe de la laïcité.
Aujourd’hui, tout citoyen de nationalité française de plus de 25 ans peut devenir DDEN.

Un partenaire, une personne ressource de l’école…
Les DDEN sont des bénévoles, hommes ou femmes, retraités ou actifs, enseignants ou non enseignants, nommés officiellement par le Directeur Académique sous couvert du Préfet.
Le caractère officiel de la fonction confère aux DDEN un rôle opérationnel et non pas seulement consultatif. Notre fonction s’étend dans divers domaines : l’état des locaux scolaires comme ceux de la restauration, le mobilier scolaire mais aussi les installations sportives, le matériel d’enseignement, les transports scolaires, et bien entendu la sécurité à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments.
Membre de droit du conseil d’école notre rôle peut être déterminant dans la suite donnée aux débats de cette rencontre. Nous sommes à la charnière entre l’école, la commune et les parents d’élèves. Aussi, nous pouvons aider à résoudre d’éventuelles situations conflictuelles avec pour objectif l’intérêt de l’enfant. Nous devons dépassionner le débat, trouver des terrains d’entente : des qualités de diplomatie sont requises, nous devons être vigilants, savoir prendre du recul, relativiser les situations, ne pas généraliser les problèmes ou encore discerner les cas particuliers.
Notre indépendance nous permet d’avoir un rôle de médiation et de coordination. Nous veillons également à ce que le Code de l’Éducation soit appliqué sur l’ensemble du territoire.

Les DDEN fidèles à leurs convictions…
Les DDEN affirment que la laïcité est un principe et une réponse au vivre ensemble et au vouloir ensemble avec nos différences. Elle est une exigence et un point fort pour les délégués, objectif permanent car nous soutenons qu’elle est une véritable boussole pour les choix comme pour les refus.
L’école constitue un enjeu politique central car la question scolaire rejoint la question sociale. Elle a un rôle prépondérant pour l’intégration des enfants dans la société, elle légitime le collectif et respecte l’identité de chacun. Les élèves construisent un destin commun ou se rencontrent, se respectent et s’enrichissent les différences d’origine sociale, culturelle, religieuse et où se fonde et se construit l’unité de la République.
L’école devant transmettre à chaque enfant les désirs, les savoirs et les méthodes qui lui permettront de choisir sa destinée et de la construire, dans un climat de liberté, d’égalité et de fraternité.
Fidèles à leurs convictions, déterminés et exigeants, les DDEN s’engagent pour accompagner l’École de la République dans les défis du futur car l’éducation doit rester l’investissement essentiel pour l’avenir.

devenir DDEN

Imprimé à télécharger et transmettre à secretariat@dden87.fr

Les sorties scolaires

Communiqué de la fédération des DDEN concernant les sorties scolaires

Les DDEN mobilisés pour accompagner les sorties scolaires
Dans la Constitution de la République Française, l’École est Laïque.
Lors de son congrès national à Rennes, la fédération des Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale (DDEN) a adopté une motion visant la reconnaissance de la fonction de bénévole intervenant dans les écoles publiques, inscrite dans le Code de l’Éducation et valable
sur tout le territoire de la République. Cette fonction serait applicable à toute personne intervenant dans l’école ou accompagnant les sorties scolaires.
Notre motion a été approuvée par toutes les organisations du Collectif laïque national. Il ne s’agit pas de mettre en avant ou de stigmatiser telle ou telle catégorie de personnes ou de les enfermer dans une communauté religieuse, philosophique ou autre, ni de leur revendiquer des droits spécifiques. Il s’agit avant tout de faire prévaloir la liberté de conscience des élèves et non les choix religieux des parents. Les sorties scolaires font partie de l’enseignement au même titre que les cours, c’est pourquoi, tous les intervenants doivent respecter une totale neutralité dans l’intérêt des enfants.
Le DDEN a une fonction officielle dans la communauté éducative. Il ne défend ni un groupe ni une corporation et œuvre bénévolement dans les écoles. Pour lui, la laïcité doit être l’objet d’une vigilance de tous les instants. C’est pourquoi, il est prêt à accompagner les sorties scolaires dans son département afin que les projets des enseignants qui programment de sortir de l’école puissent se dérouler en toute neutralité.
En acceptant la fonction de bénévole intervenant dans les écoles publiques, les DDEN volontaires pourront accompagner les sorties scolaires. Ainsi ils se feront un devoir de respecter, comme tous les intervenants permanents ou occasionnels, la laïcité de l’École.
Paris, le 27 septembre 2019.

cotisation 2019-2020

cotisation 2019-2020Appel à cotisation 2019-2020; Pourquoi adhérer ?

Pour remplir correctement votre mandat, vous ne pouvez rester isolé(e). Pour vous y aider, des DDEN du département ont créé une association Loi 1901 dite UNION Haute-Vienne des DDEN L’UNION Haute-Vienne des DDEN vous apporte :
une assurance Recours Civil et Individuelle Accidents auprès de la MAIF dans l’exercice de votre mission ;
un Bulletin Départemental d’Informations diffusé 1 ou 2 fois par an ;
-un Site informatique, fort bien agencé, où vous trouverez tous les documents pour exercer votre mission.
une Revue Nationale richement documentée : « Le Délégué ».
Montant de l’adhésion annuelle pour 2019 / 2020: 30 € pour les DDEN en fonction et 17 € pour les honoraires. Le reçu fiscal du montant de votre cotisation joint à votre déclaration des revenus vous permettra de bénéficier dune remise d’impôt de 66 % de son montant.

cotisation 2019-2020

 

 

Motion de la Fédération des DDEN 2019

Reconnaissance de la fonction de bénévole intervenant  dans les écoles publiques.

Exposé des motifs  

Le principe constitutionnel de laïcité de l’enseignement public impose un cadre  neutre à l’école pour la maintenir à l’écart des conflits du monde extérieur et créer les conditions de la construction de la liberté de conscience des élèves. Les sorties scolaires font partie de l’enseignement au même titre que les cours, c’est pourquoi, tous les intervenants doivent respecter cette neutralité. L’intérêt des enfants et la garantie pour les parents que leurs enfants bénéficieront d’un enseignement laïque doivent être les priorités.

MOTION 2019

La Fédération des DDEN demande la reconnaissance de la fonction d’auxiliaire bénévole inscrite dans le Code de l’Education, valable sur tout le territoire de la République, pour les personnes intervenant dans l’école ou accompagnant les sorties, entraînant leur obligation de neutralité pour le respect de la laïcité et la liberté de conscience des accompagnés. La laïcité doit être l'objet d'une vigilance de tous les instants. Elle est la garantie de nos libertés individuelles et collectives. L'Ecole publique qui accueille tous les enfants ne peut être que laïque.

COLLECTIF LAÏQUE NATIONAL  

Le Collectif Laïque National dans sa réunion du 19 juin 2019 a voté à l’unanimité des présents son soutien à une motion de la fédération des DDEN concernant les accompagnants des sorties scolaires.

 Associations signataires

Agir pour la Laïcité et les valeurs républicain, Association Européenne de la Pensée Libre (A.E.P.L.), Association des libres penseurs de France (A.D.L.P.F), Association Laïcité Liberté, C.A.E.D.E.L. – Mouvement Europe et Laïcité, Comité 1905 Auvergne Rhône Alpes, Comité 1905 de l’Ain, Comité 1905 PACA, Comité Laïcité République, EGALE, Femmes contre les Intégrismes, Forces Laïques, Grande Loge Féminine de France, Grande Loge Mixte Universelle, Grand Orient de France, La Ligue du Droit International des Femmes (LDIF), Libres MarianneS, Lumières Laïques – Cercle Maurice Allard, Regards de Femmes, Conseil National des Associations Familiales Laïques (C.N.A.F.A.L), Observatoire de la Laïcité de Provence (O.L.P.A), Observatoire de la Laïcité de SaintDenis (OLSD), Union des Familles Laïques (UFAL), Viv(r)e la République.