Lettre du DDEN n° 175 du 15 juin 2020 15 juin 2020

SOMMAIRE :
 « Le serment de Vincennes » du 19 juin 1960
 Déclaration du CNAL : 60 ans après la loi Debré, la séparation scolaire de la  jeunesse a affaibli la République
 Une proposition de loi veut créer une fonction, mais pas un statut, du  directeur d’école
 Maternelle : des formations communes aux ATSEM et aux enseignant.es
 Inscription des enfants à l’école : nouveau décret
 2S2C : Sport, Santé, Culture, Civisme
 Comment un ex-ministre de l’Education devient président d’une fondation
 Réouverture : les chiffres du ministère
 Enquête DDEN sur la sortie du confinement

Lire la suite sur le site adhérents des DDEN87.

Déconfinement : précisions du ministre

            Déconfinement : les précisions du ministre.
Jean-Michel Blanquer a apporté, le 29 avril quelques précisions sur le plan de déconfinement des écoles, collèges et lycées après les annonces d'E. Philippe à l'Assemblée nationale. Chaque élève aura, avant le 11 mai, une "feuille de route" personnalisée transmise à la famille. Le "mot Déconfinement : les précisions de J-M Blanquer Jean-Michel Blanquer a apporté, le 29 avril quelques précisions sur le plan de déconfinement des écoles, collèges et lycées après les annonces d'E. Philippe à l'Assemblée nationale. Chaque élève aura, avant le 11 mai, une "feuille de route" personnalisée transmise à la famille. Le "mot clé" est "personnalisation", insiste le ministre de l'Education nationale. Un protocole sanitaire sera publié ; il est inspiré des recommandations du Conseil scientifique et a été travaillé avec le bureau Veritas, il doit être encore discuté avec les organisations syndicales aujourd'hui et avec les élus demain, il constituera "une référence incontournable", mais sa mise en œuvre supposera "beaucoup de souplesse locale". Pour éviter que trop d'élèves se retrouvent en classe en même temps, le groupe pourra être divisé en deux, mais, même si chaque école a un "plan spécifique", le ministre demande que l'alternance ne soit pas par demi-journées, ne serait-ce que pour éviter les problèmes de transport, mais par journée, ou demi-semaine, ou semaine. Pour ceux qui resteront chez eux, la méthodologie de l'enseignement à distance va être renforcée et pourront être mobilisés pour l'assurer les enseignants qui resteront confinés, par exemple parce qu'ils ont chez eux une personne fragile pour qui ils ne doivent pas prendre le risque de rapporter le virus. En ce qui concerne les collégiens de 4ème-3ème et les lycéens, le ministre n'exclut pas un report de la rentrée après l'été, même si "on souhaite un retour physique" des élèves de LP des sections industrielles.
A ce stade, l'oral de l'épreuve anticipée de français est maintenu, le ministre annonce le développement de ressources pédagogiques pour aider les élèves à le préparer. Si, au mois de juin, il apparaissait qu'il ne peut l'être, il serait transformé en contrôle continu en utilisant les notes de l'écrit (le ministre n'a pas été plus précis sur ce point, ndlr). Les cantines et les internats rouvriront dans la mesure où le protocole sanitaire pourra être respecté. Les dates des vacances d'été (et de rentrée) sont maintenues. "On travaille à des modules de soutien" qui pourraient être mis en place fin août et à des "vacances apprenantes", des "colonies de vacances" qui iraient "plus loin" qu'en temps ordinaire sur le plan éducatif.personnalisation", insiste le ministre de l'Education nationale. Un protocole sanitaire sera publié ; il est inspiré des recommandations du Conseil scientifique et a été travaillé avec le bureau Veritas, il doit être encore discuté avec les organisations syndicales aujourd'hui et avec les élus demain, il constituera "une référence incontournable", mais sa mise en œuvre  supposera "beaucoup de souplesse locale".Pour éviter que trop d'élèves se retrouvent en classe en même temps, le groupe pourra être divisé en deux, mais, même si chaque école a un "plan spécifique", le ministre demande que l'alternance ne soit pas par demi-journées, ne serait-ce que pour éviter les problèmes de transport, mais par journée, ou demi-semaine, ou semaine. Pour ceux qui resteront chez eux, la méthodologie de l'enseignement à distance va être renforcée et pourront être mobilisés pour l'assurer les enseignants qui resteront confinés, par exemple parce qu'ils ont chez eux une personne fragile pour qui ilsne doivent pas prendre le risque de rapporter le virus.
En ce qui concerne les collégiens de 4ème-3ème et les lycéens, le ministre n'exclut pas un report de la rentrée après l'été, même si "on souhaite un retour physique" des élèves de LP des sections industrielles.
A ce stade, l'oral de l'épreuve anticipée de français est maintenu, le ministre annonce le développement de ressources pédagogiques pour aider les élèves à le préparer. Si, au mois de juin, il apparaissait qu'il ne peut l'être, il serait transformé en contrôle continu en utilisant les notes de l'écrit (le ministre n'a pas été plus précis sur ce point, ndlr).
Les cantines et les internats rouvriront dans la mesure où le protocole sanitaire pourra être respecté. Les dates des vacances d'été (et de rentrée) sont maintenues. "On travaille à des modules de soutien" qui pourraient être mis en place fin août et à des "vacances apprenantes", des "colonies de vacances" qui iraient "plus loin" qu'en temps ordinaire sur le plan éducatif.

Lettre 172 de la FDDEN

SOMMAIRE

  • Adresse des DDEN aux pouvoirs publics
  • Quel est l’impact du COVID-19 sur les systèmes éducatifs européens ?
  • Rythmes : une interview de François Testu président de l’ORTEJ
  • Confinement et continuité scolaire : ce à quoi les communes sont confrontées
  • Coronavirus : la Banque mondiale gèle les investissements dans l’éducation privée à but lucratif, Coalition Éducation réitère sa demande à la France de faire de même
  • Continuité éducative : le ministère de la Ville débloque 15 millions d’euros
  • Réouverture des écoles, collègues, lycées : points de vue
  • La FNEPE crée « Allo parents confinés ! »
  • Les « villes éducatrices » veulent être associées à la construction d’un autre
    avenir pour l’éducation
  • Élèves « perdus » : les CEMEA proposent à J-M Blanquer d’inventer
    « des colonies de vacances apprenantes »
  • Coronavirus : Vers une crise de l’Education ?
                  Lire la suite de la lettre n° 172 sur:
"Accès Adhérents/Bulletin d'information/lettre de la Fédération"

Réouverture : les demandes des DDEN

DDEN. Les délégués départementaux de l’Education nationale demandent à « être associés dans chaque commune à la préparation de la rentrée à partir du 11 mai prochain », écrit leur fédération dans « une adresse aux pouvoirs publics ». Elle estime en effet qu’ils peuvent aider les équipes « à trouver le point d’équilbre qui permettra un début de déconfinement ». Une réunion du Conseil d’école lui semble nécessaire et elle insiste sur les mesures d’ordre sanitaire, mais aussi pédagogique. Certes, les familles pourront ne pas envoyer leur enfant à l’école, mais « il aura alors l’obligation de suivre l’enseignement à distance ». Les enseignants doivent avoir « la maîtrise d’oeuvre » des moyens de remédiation, stages et colonies apprenantes, sur le modèle proposé par les CEMEA, mais « en préservant leur liberté pédagogique ». La fédération insiste également sur les accueils avant et après la classe et sur les conditions de la sieste  pour les petites sections et, plus globalement, sur « toutes les activités » sur lesquelles les DDEN ont mission de veiller, restauration, pause méridienne, transports…

Adresse envoyée à tous les responsables politiques : Premier Ministre, MEN, DGESCO et associatifs : ESPER, JPA, CNAL, ORTEJ, COFRADE, SOLIDARITE LAIQUE, COLLECTIF LAIQUE NATIONAL, DEFENSEUR DES DROITS, ANATEEP, SYNDICATS et demande aux Unions  de diffuser aux DASEN et IEN, aux Préfets, au Présidents de l’association des Maires et aux diverses autorités et représentants associatifs locaux. »

« ToutEduc met à la disposition de tous les internautes certains articles récents, les tribunes, et tous les articles publiés depuis plus d’un an.

Paru dans Scolaire le jeudi 23 avril 2020 et transmis pa r FDDEN

Adresse DDEN aux pouvoirs publics

 

Après les hypothèses de travail au 21 avril du Ministre de l’Éducation nationale.

Les Délégués départementaux de l’éducation nationale (DDEN), dans leur fonction officielle ont le souci permanent de veiller aux bonnes conditions de vie des enfants dans le cadre de leur mission reconnue par le Code de l’Éducation. Ils sont aussi soucieux, dans la situation actuelle, des risques sanitaires pour l’ensemble de la communauté éducative. L’État et toutes ses composantes ont le devoir d’assurer, au sein de l’École la protection de la santé de toutes et de tous.

Dans ce juste confinement imposé à l’école pour répondre aux impératifs de santé publique, bien des parents ont découvert qu’enseigner à leurs enfants n’est pas aussi évident et exige des compétences. Bien des responsables politiques ont pris conscience des conséquences de la crise sanitaire sur les inégalités sociales et scolaires. L’École de la République est bien un enjeu national. Ainsi, l’objectif de rouvrir les écoles est partagé par tous à condition que des mesures incontournables soient prises pour respecter la préservation des conditions sanitaires de toutes et tous.

Lire la suite sur le site de la Fédération des dden : www.dden-fed.org

Lettre Fdden 17 avril 2020

lettre de la Fédération des DDEN d’avril 2020:

La-Lettre-n° 17-avril-2020

SOMMAIRE:                                                                                                                     

*Cantine:obliger les communes à créer une première tranche à 1 € ? *Évaluations CP-CE1 : la DEPP note des évolutions                                    *Enfance en danger : peut-on améliorer les signalements                *Coronavirus : quelles conséquences pour l’avenir du système   scolaire?                                                                                                      *Combien d’élèves pour les années à venir selon la DEPP ?                *Coronavirus: quelles mesures à prendre pour les élèves les plus en difficulté?                                                                                                                        *L’école à la maison : une vraie carrière selon la Revue Française de pédagogie.                                                                                                                       * »Nation apprenante » : des programmes et des cours dispensés par des enseignants, du CP au lycée sur France 4

 

La Lettre du DDEN N° 170 – Mars 2020

SOMMAIRE de la lettre N° 170 de Mars 2020

– Restauration scolaire: Complément du dossier du Délégué n°262 – La cantine, combien ça coûte aux familles ? – Quel est le coût réel d’un repas ? – Dans le rapport de la cour des comptes 2020 – La transition alimentaire dans les cantines scolaires

– 30 minutes d’activités physiques quotidiennes dans le 1er degré

– Hors contrat : Un nouveau réseau crée une première école à Clichy

– Laïcité : remplacement de tous les ELCO par des EiLES

– Avenir de France 4

– Assemblée nationale : Convention pour les droits de l’Enfant

– Pédophilie : vers une vérification systématique pour les professionnels de l’enfance

Lire l’intégralité de La Lettre du DDEN sur le site DDEN87-adhérents