Communiqué de presse : Le 2 novembre dans leurs écoles …

Les DDEN rendront hommage à Samuel Paty
Les Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale, par leur présence dans leur école, s’associeront aux actions proposées par le protocole du Ministère de l’Éducation Nationale pour rendre hommage à Samuel Paty, en particulier, le 2 novembre.
À cette fin, les DDEN prendront contact avec leur école pour participer aux actions menées sous la conduite de la Direction de l’établissement lors de cette rentrée du 2 novembre et lors des Conseils d’écoles du premier trimestre.
Ultérieurement, en relation avec Madame Sarah EL HAÏRY Secrétaire d’Etat, auprès du Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, notre Fédération proposera des actions à conduire auprès des écoles en particulier dans le cadre de notre Concours national « Se construire Citoyen ».
Les DDEN œuvrent dans le cadre de leur fonction à promouvoir l’École de la République et la laïcité. Aujourd’hui il nous parait encore plus nécessaire de faire partager aux jeunes générations, par-delà les différences, les valeurs de notre République, en faire comprendre le sens, la nécessité de les vivre au quotidien et susciter l’envie d’agir en conduisant des actions citoyennes.
L’École, principal vecteur de formation du futur citoyen, est au cœur de cette problématique de la citoyenneté.

Paris le 27 octobre 2020

Télécharger le communiqué

Communiqué de L’ESPER du 19 octobre 2020 – UNIS AUTOUR DE L’ECOLE DE LA REPUBLIQUE ET SES ACTEURS

L’ESPER – 3, square Max-Hymans – 75748 Paris cedex 15 – www.lesper.fr
Tél. : 01 43 06 29 21 – contact@lesper.fr

Vendredi dernier Samuel PATY, enseignant d’histoire-géographie, a été sauvagement assassiné à proximité de son établissement sur la commune de Conflans-Sainte-Honorine.

Il a été assassiné, parce que dans le cadre de sa mission de service public, cet enseignant a donné un cours sur la liberté d’expression qui constitue l’un des piliers de notre démocratie. La caricature, parce qu’elle fait fi de tous les intégrismes, et qu’elle fait rire de ce qui est source de tensions, en est un de ces fleurons.

« La caricature fait du bien là où ça fait mal », Plantu.

Il a été assassiné parce que comme tous les enseignants et les enseignantes de ce pays, il poursuivait l’oeuvre des fondateurs de notre République.

Nos pensées vont vers la famille de Samuel Paty. Elles vont aussi vers la communauté éducative, les élèves, vers l’ensemble des agents des services publics et vers ces professeurs qui font face à des situations de tensions, d’agressions et d’injustices.

À travers cet acte barbare, c’est la République qui est visée. C’est chacun de nous qui est visé parce que ce sont nos valeurs, les valeurs de la République qui sont touchées. L’Ecole laïque est en première ligne car c’est elle qui concourt à la formation de citoyens éclairés. C’est par elle que se forme l’esprit critique, l’apprentissage de la vie en société et la transmission de valeurs : « Liberté, Égalité, Fraternité ». C’est par elle que se construit l’humanité.

L’école est le creuset de la République

L’ESPER doit poursuivre son action. Nous aidons les plus jeunes à vivre concrètement les valeurs de la République, l’apprentissage de la vie et de la construction d’une société, ensemble dans le respect de l’autre et de ses différences.

Nous croyons et nous affirmons que l’éducation à l’Economie Sociale et Solidaire est un moyen pour transmettre, affirmer et réaffirmer les valeurs de la République.

Télécharger le communiquer de l’ESPER

Communiqué du Collectif Laïque National – Assassinat Samuel PATY- 19 octobre 2020

Ne plus tergiverser face à l’offensive islamiste contre notre liberté et nos principes

Le Collectif laïque national partage avec tous les Français les sentiments d’horreur et de colère qui les étreignent à la suite de l’effroyable assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège du Bois des Aulnes de Conflans-Sainte-Honorine, ce vendredi 16 octobre 2020.    Un seuil a été franchi et il n’est désormais plus question de tergiverser face à l’offensive islamiste contre notre liberté et nos principes. En s’en prenant au coeur symbolique de la République, l’École, ces ennemis nous signifient que leur volonté n’est pas simplement séparatiste, mais qu’il s’agit bien de remplacer nos institutions par une idéologie théologico-politique moyenâgeuse, inégalitaire, et sanguinaire.     Le Collectif laïque national appelle les autorités nationales et locales à assurer en priorité la sécurité de tous les enseignants de la République afin qu’ils puissent continuer à former les citoyens de demain par des enseignements critiques et distanciés. Il demande que toutes les mesures soient prises immédiatement pour frapper les ennemis de la République avec tous les moyens légaux, policiers et judiciaires, disponibles. En mettant en lumière le rôle central de l’école dans la formation des citoyens, les fanatiques qui nous combattent nous rappellent que l’école, creuset de la République, doit maintenir hors de ses murs l’influence du religieux pour permettre la construction hors des dogmes des jeunes élèves qui lui sont confiés. Nous souscrivons au discours présidentiel quand il affirmait le 2 octobre : « l’école doit d’abord inculquer les valeurs de la République et non celles d’une religion, former des citoyens, non des fidèles ».                                                                                  Le Collectif laïque national veut espérer que l’événement tragique qui a mis en mouvement notre pays, sera le point de départ d’un rétablissement plein et entier de la laïcité, mise à mal depuis plusieurs décennies. Le Collectif laïque national et les associations qui le composent continueront à agir au plus près du terrain pour l’indispensable reconquête républicaine.

Fait à Paris le 19 octobre 2020

Télécharger le Communiqué du CLN

 


L’École laïque frappée en plein cœur Communiqué de la FDDEN du 17/10/20

Les Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale condamnent l’horrible crime barbare perpétré au cœur de l’École publique première institution qui incarne la laïcité de la République. Dénoncé et mis en cause, un professeur d’histoire et géographie du collège des Aulnes de Conflans Sainte- Honorine a été odieusement assassiné parce qu’il a, dans un cours d’enseignement moral et civique afférent à la liberté d’expression, utilisé des caricatures religieuses.

Pour les DDEN, l’École publique a la précieuse mission, fondamentale et fondatrice, d’instruire et d’éduquer les futurs citoyens, afin qu’ils soient maîtres de leur destin et capables d’autonomie de jugement pour leur émancipation. L’École publique a aussi la mission d’élaborer la conscience d’une identité nationale, associée à la République et aux principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité qui la fondent.

Les DDEN, au regard du lien historique et consubstantiel entre l’École et la République, se félicitent qu’un hommage national, auquel notre Fédération nationale s’associe, soit rendu au professeur et à tous les personnels de l’Education nationale.

Paris le 17 octobre 2020

Eddy Khady, Président de la FDDEN

Télécharger le communiqué

Concours « Se Construire Citoyen » 2020/2021

Vous voudrez bien trouver ci-dessous les informations afférentes au lancement de notre concours « Se construire Citoyen 2020/2021 ». Le calendrier prévisionnel figure dans cette circulaire. Depuis cette année s’ajoute au Haut Parrainage du Ministère de l’Education Nationale celui du Haut marrainage du Ministère de l’Intérieur avec la Ministre Déléguée à la Citoyenneté.

Télécharger sur le site de la FDDEN la Circulaire de lancement du Concours SCC 2020/2021

La lettre du DDEN N° 180 du 1er octobre 2020

Sommaire

+ Pascale DOTON, défenseur des Droits des enfants
+ Congé paternité : un rapport préconise une durée de 9 semaines
+ Comment les enfants vont-ils à l’école ? (Enquête IFOP)
+ Primaire : allègement du protocole sanitaire
+ Fermetures de classes et d’établissements : les chiffres du ministère
+ La FCPE lance la bataille culturelle pour les valeurs du service public d’éducation
+ « Villes éducatrices » une nouvelle présidente
+ Inceste : l’aveuglement de la société, le silence des victimes
+ Crise sanitaire et secteur privé

la Lettre du DDEN N° 180 à consulter sur le site des adhérents

Concours Ecoles Fleuries 2020/2021

Un projet éducatif d’apprentissage au jardinage, au fleurissement et à la citoyenneté, avec le soutien du Ministère de l’Education nationale

En quoi consiste cette opération ?

 l’opération « Ecoles Fleuries » est un projet éducatif d’apprentissage par le jardinage et vise à permettre aux élèves :                                                                  -D’agir sur leur cadre de vie et de l’améliorer ;
-D’observer, grandeur nature, les saisons et la végétation pour comprendre et   respecter l’environnement ;
-D’aborder les apprentissages et les compétences en situation réelle ;
-De partager, respecter le travail de chacun à travers un projet commun.
Comment s’inscrire à l’édition 2020/2021 ?
Au cours du premier trimestre, les classes désirant participer à l’opération doivent s’inscrire auprès de l’Union DDEN de leur département.
Qui peut participer à l’opération ?:
Toute classe d’un établissement scolaire public, de la maternelle au collège.

Concours Ecoles fleuries année scolaire 2021 2022:
Règlement-Ecoles-fleuries septembre 2020
LIVRET-ECOLE FLEURIES_pj CIR 44 2020
Fiche d’inscription concours Ecoles fleuries 2020/2021
Bulletin de visite Concours Ecoles fleuries 2020/2021
Bordereau d’envoi Concours Ecoles fleuries 2020/2021
Affiche concours Ecoles fleuries 2020/2021
Logo concours Ecoles fleuries 2020/2021

Pour une classe, vouloir participer, c’est :                                                             S’inscrire à un projet collectif pour agir sur et améliorer son cadre de vie dans un contexte éducatif d’apprentissage.
Respecter le cahier des charges qui permet une évaluation globale équitable aux divers niveaux du projet (départemental et national). Et, ce, sur les aspects techniques et pédagogiques (tout au long de l’année scolaire).
Accueillir les membres de la commission départementale chargée d’évaluer les travaux.
Se rendre en délégation à la Remise nationale des Prix si l’on est lauréat dans les catégories concernées.
 

Un projet éducatif d’apprentissage par le jardinage, poursuivant le double objectif de l’éducation à l’Environnement et au Développement Durable et de l’éducation sociale et citoyenne.

La lettre du DDEN N° 179 du 15 septembre 2020 :

17 septembre 2020 | Actualités

Sommaire :

+ La racialisation de la question sociale, une impasse : Liberté-égalité-fraternité-laïcité, voilà le combat !

+ Ecoles fermées à cause du Covid-19, enfant « cas contact » : quel dispositif pour la garde d’enfant ?

+ Pour la FCPE le ministère masque tant bien que mal son impréparation de la rentrée

+ Rentrée scolaire : assurer la continuité pédagogique en cas de nouveau confinement

+ Rentrée en Seine-Saint-Denis : 3900 écoliers manqueraient à l’appel

+ #JAIPASECOLE

+ Information de la JPA Nationale

Télécharger la lettre N° 179 

le Délégué de septembre 2020

 Le Délégué n° 264 de septembre 2020 à télécharger

Sommaire:
Édito 1

1⇒ NUMÉROS PAR AN • Le numéro : 5 €
2⇒ Interrogeons-nous ?
3⇒ Le bâti scolaire
4⇒ Dossier : Concevoir l’École de la République
5⇒ Visite des écoles publiques de Marseille
6⇒ Pour Votre Documentation
7⇒ Lu pour Vous
8⇒ Locaux scolaires et missions du DDEN

 

La lettre du DDEN aôut 2020

SOMMAIRE
 Rapport 2019 de la médiatrice de l’EN
 Rapport 2020 du COFRADE
 Non au financement des cultes par Henri Pena-Ruiz
 Circulaire de rentrée 2020 : les nouveautés
 L’ONU appelle à placer l’éducation au premier plan
 Bilan des 6 ans du Défenseur des Droits
 Handicap à l’école : l’UNAPEI relance son appel à témoignage
 Education nationale : 1.3 milliard de plus au budget 2021
 France 4 maintenue 1 an de plus
 Billet d’humeur de P Willemen (Dden 77)

La lettre complète sur le site adhérents ainsi que le protocole sanitaire.