COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Face au COVID, une politique claire dans les écoles !

La Fédération Nationale des DDEN agit pour le bien des enfants et l’intérêt des élèves et pour l’amélioration des conditions de fonctionnement de l’École publiqueConscients que rien ne pourra
remplacer la relation directe avec la classe, les DDEN soutiennent l’objectif de maintenir les écoles ouvertes, mais pour ce faire, ils rappellent qu’il y avait des moyens à mettre en place tant
matériels qu’humains notamment en personnels de santé.

Aujourd’hui, les écoles demeurent ouvertes, elles accueillent mais elles ne fonctionnent pas puisque les conditions pour apprendre à l’école ne sont pas réunies.

La Fédération a été interpellée par la situation dans les écoles suite au COVID constatant que les protocoles se suivent sans qu’une vraie concertation ait lieu entre les membres de la communauté
éducative à savoir les enseignants, les personnels non enseignants (ATSEM, périscolaires, de santé, etc…), et les parents d’élèves. Les DDEN qui sont aussi membres du conseil d’école n’ont pu que
constater les efforts faits par les directrices et directeurs pour tenter d’appliquer les obligations des protocoles.
Le résultat de cette situation, ce sont des enseignants exaspérés, des directeurs et directrices débordés, des personnels du périscolaire désespérés, des agents d’entretien submergés, des parents ulcérés, et des élèves stressés qui depuis des mois subissent des contraintes (confinements, masques, tests en tout genre, non brassage, activités annulées, informations contradictoires, etc…) alors que l’école devrait être un lieu protégé favorisant leurs apprentissages.
Les DDEN dont la mission consiste à observer et rendre compte des situations de vie dans l’école ne peuvent que constater les dégâts occasionnés à la fois par des protocoles à court terme, mais aussi par des promesses non tenues après des mois de pandémie. Où sont les masques pour les enseignants mais aussi tous les personnels nonenseignants, où sont les détecteurs de CO2 que devait financer l’État pour aider les communes, où sont les enseignants remplaçants pour assumer les classes ouvertes et suppléer ceux qui sont en classe et ne peuvent enseigner à distance en même temps ? Avec un personnel scolaire médical insuffisant, voire inexistant, qui a de plus en plus
d’écoles en charge avec des équipes souvent incomplètes et qui aurait nécessairement plus de moyens pour vérifier la validité des tests et la prise en charge des enfants contaminés ou « cascontact ». Comment une directrice ou un directeur surtout non déchargé, peuventils gérer toutes les tâches administratives, le suivi des tests, les questions des parents ? En résumé, où est la continuité pédagogique promise ?

Face à cette situation, la Fédération nationale des DDEN soutient les enseignants qui ont décidé de faire grève le 13 janvier et, elle est aux côtés des parents d’élèves FCPE qui appellent les parents à ne pas mettre leurs enfants à l’école ce jourlà. Elle attend avec eux un message clair du Ministère et des actes permettant un fonctionnement acceptable des écoles, collèges et lycées.
Il est grand temps de considérer que l’école est indispensable pour les enfants et leur avenir et qu’elle ne peut être une variable d’ajustement d’une politique sanitaire de crise.

Le Bureau national de la Fédération des DDEN

Le 11 janvier 2022

La lettre n°208 du DDEN

SOMMAIRE
+ Scolaire, périscolaire : Le directeur d’école est le maillon opérationnel de la complémentarité éducative
+ Pour la Cour des Comptes, comment transformer l’Ecole + Les prescriptions des MDPH peuvent ne pas être suivies s’il est démontré que le rectorat manque de moyens + Marseille : les annonces de Jean Castex et les précisions de Benoît Payan + Le bilan social 2020-2021 fait par la DEPP évoque deux sujets + Durcissement de certaines dispositions sanitaires à la rentrée + Le chef de l’Etat ne connaît pas les statistiques de l’Éducation nationale + Le projet Educadroit par le défenseur aux droits.

Télécharger la Lettre du DDEN 208 du 1er janvier 2022

La lettre du DDEN n° 207

SOMMAIRE
+ Guide pour comprendre la justice des mineurs
+ Résultats des votes au congrès national d’Obernai des DDEN
+ Le baromètre politique VIAVOICE – Libération de novembre 2021
+ Bilan trimestriel des atteintes à la laïcité : plus de provocations verbales, moins de contestations d’enseignement selon le ministère
+ Insuffisance des mesures « anti-covid » : Courrier d’une intersyndicale d’enseignants au premier Ministre + Présidentielle 2022 : les premières pistes des candidats pour l’éducation

Télécharger la Lettre du DDEN N° 207 du 15 décembre 2021

La Lettre du DDEN N° 206

SOMMAIRE
+ Communiqué du Collectif Laïque National
+ Les élèves de CP et CE1 auraient récupéré le niveau d’avant crise
+ MDPH : 8 % des demandes d’aide liées à la scolarisation, des droits ouverts pour 2 ans et demi en moyenne
+ Médiation à l’école : des adultes mais aussi des enfants
+ Rapport Annuel Enfant – Santé mentale : le droit au bien être
+ Les enseignants se sentent peu considérés en matière de santé et de bien-être au travail
+ L’école du 21ème siècle : des audios du colloque organisé à Cergy au mois d’octobre
+ Harcèlement et cyberharcèlement : les annonces du 18 novembre

la lettre 206 du DDEN

La Lettre du DDEN N° 205

SOMMAIRE :
+ Le 9 décembre, plantons un arbre de la Laïcité
+ Journée internationale des droits de l’Enfant, le 20 novembre
+ Protocole sanitaire : niveau 2 partout en France
+ Comment Facebook conduirait des enfants à l’addiction !
+ Une intersyndicale de l’Enseignement appelle à faire front à l’extrême droite
+ AESH : démission en nombre
+ Refus du ministère d’étendre la prime REP/REP+ aux AED et AESH
+ Étendre aux enfants de 3 ans l’allocation de rentrée scolaire en cohérence avec l’obligation de scolarisation

Télécharger la Lettre N° 205 du 15 novembre 21

Appel à cotisation 2021-22

Pour remplir correctement votre mandat, vous ne pouvez rester isolé(e).
Pour vous y aider, des DDEN du département ont créé une association Loi 1901 dite Union de la Haute-Vienne des DDEN, reconnue d’utilité publique.
L’Union de la Haute-Vienne des DDEN vous apporte :
➢ Une assurance Recours Civil et Individuelle Accidents auprès de la MAIF dans l’exercice de votre mission ;
➢ Un Site informatique, fort bien agencé, où vous trouverez tous les documents pour exercer votre mission.
➢ Une Revue Nationale richement documentée : « Le Délégué ».
Comment adhérer ?
Le montant de cette adhésion annuelle est fixé à :
➢ 30 € pour les DDEN en fonction,
➢ 17 € pour les DDEN honoraires.
Un reçu fiscal du montant de votre cotisation vous permettra de bénéficier d’une remise d’impôt, si
vous êtes imposable, de 66 % de son montant.

Voir documents à télécharger à la rubrique dden/adhésion

La Lettre du DDEN n°204 du 2 novembre 2021

+ L’éducation au développement durable, une nécessité pour les collectivités et le périscolaire
+ Inceste : Plus de 4 000 témoignages recueillis sur la plateforme lancée il y a un mois
+ Loi Rilhac : les sénateurs l’adoptent en 2° lecture, mais refusent de confier l’assistance administrative aux communes
+ L’essentiel sur la mission d’information « Harcèlement scolaire et Cyberharcèlement »
+ PLF 2022 : L’Assemblée nationale adopte un amendement pour aider à rénover 174 écoles marseillaises
+ Garantir les savoirs fondamentaux à l’école primaire – Les effets de la réduction de la taille des classes de CP et CE1 en REP+
+ La plateforme « Mon parcours handicap »
+ Mobilité scolaire à vélo
+ Le budget de l’enseignement scolaire débattu à l’Assemblée nationale

Télécharger la lettre du DDEN N° 204 du 2 novembre 2021

Concours des écoles fleuries 2021-2022

dossier à consulter pour ce concours

Un projet éducatif d’apprentissage au jardinage, au fleurissement et à la citoyenneté, avec le soutien du Ministère de l’Education nationale. En quoi consiste cette opération ?
Organisée depuis plus de 40 ans par les DDEN et l’OCCE, avec le soutien du ministère de l’Education nationale, l’opération « Ecoles Fleuries » est un projet éducatif d’apprentissage par le jardinage et vise à permettre aux élèves :

⇒ D’agir sur leur cadre de vie et de l’améliorer ; ⇒ D’observer, grandeur nature, les saisons et la végétation pour comprendre et respecter l’environnement ; ⇒ D’aborder les apprentissages et les compétences en situation réelle ; ⇒ De partager, respecter le travail de chacun à travers un projet commun.