Réouverture : les demandes des DDEN

DDEN. Les délégués départementaux de l’Education nationale demandent à « être associés dans chaque commune à la préparation de la rentrée à partir du 11 mai prochain », écrit leur fédération dans « une adresse aux pouvoirs publics ». Elle estime en effet qu’ils peuvent aider les équipes « à trouver le point d’équilbre qui permettra un début de déconfinement ». Une réunion du Conseil d’école lui semble nécessaire et elle insiste sur les mesures d’ordre sanitaire, mais aussi pédagogique. Certes, les familles pourront ne pas envoyer leur enfant à l’école, mais « il aura alors l’obligation de suivre l’enseignement à distance ». Les enseignants doivent avoir « la maîtrise d’oeuvre » des moyens de remédiation, stages et colonies apprenantes, sur le modèle proposé par les CEMEA, mais « en préservant leur liberté pédagogique ». La fédération insiste également sur les accueils avant et après la classe et sur les conditions de la sieste  pour les petites sections et, plus globalement, sur « toutes les activités » sur lesquelles les DDEN ont mission de veiller, restauration, pause méridienne, transports…

Adresse envoyée à tous les responsables politiques : Premier Ministre, MEN, DGESCO et associatifs : ESPER, JPA, CNAL, ORTEJ, COFRADE, SOLIDARITE LAIQUE, COLLECTIF LAIQUE NATIONAL, DEFENSEUR DES DROITS, ANATEEP, SYNDICATS et demande aux Unions  de diffuser aux DASEN et IEN, aux Préfets, au Présidents de l’association des Maires et aux diverses autorités et représentants associatifs locaux. »

« ToutEduc met à la disposition de tous les internautes certains articles récents, les tribunes, et tous les articles publiés depuis plus d’un an.

Paru dans Scolaire le jeudi 23 avril 2020 et transmis pa r FDDEN