Motion de la Fédération des DDEN 2019

Reconnaissance de la fonction de bénévole intervenant  dans les écoles publiques.

Exposé des motifs  

Le principe constitutionnel de laïcité de l’enseignement public impose un cadre  neutre à l’école pour la maintenir à l’écart des conflits du monde extérieur et créer les conditions de la construction de la liberté de conscience des élèves. Les sorties scolaires font partie de l’enseignement au même titre que les cours, c’est pourquoi, tous les intervenants doivent respecter cette neutralité. L’intérêt des enfants et la garantie pour les parents que leurs enfants bénéficieront d’un enseignement laïque doivent être les priorités.

MOTION 2019

La Fédération des DDEN demande la reconnaissance de la fonction d’auxiliaire bénévole inscrite dans le Code de l’Education, valable sur tout le territoire de la République, pour les personnes intervenant dans l’école ou accompagnant les sorties, entraînant leur obligation de neutralité pour le respect de la laïcité et la liberté de conscience des accompagnés. La laïcité doit être l'objet d'une vigilance de tous les instants. Elle est la garantie de nos libertés individuelles et collectives. L'Ecole publique qui accueille tous les enfants ne peut être que laïque.

COLLECTIF LAÏQUE NATIONAL  

Le Collectif Laïque National dans sa réunion du 19 juin 2019 a voté à l’unanimité des présents son soutien à une motion de la fédération des DDEN concernant les accompagnants des sorties scolaires.

 Associations signataires

Agir pour la Laïcité et les valeurs républicain, Association Européenne de la Pensée Libre (A.E.P.L.), Association des libres penseurs de France (A.D.L.P.F), Association Laïcité Liberté, C.A.E.D.E.L. – Mouvement Europe et Laïcité, Comité 1905 Auvergne Rhône Alpes, Comité 1905 de l’Ain, Comité 1905 PACA, Comité Laïcité République, EGALE, Femmes contre les Intégrismes, Forces Laïques, Grande Loge Féminine de France, Grande Loge Mixte Universelle, Grand Orient de France, La Ligue du Droit International des Femmes (LDIF), Libres MarianneS, Lumières Laïques – Cercle Maurice Allard, Regards de Femmes, Conseil National des Associations Familiales Laïques (C.N.A.F.A.L), Observatoire de la Laïcité de Provence (O.L.P.A), Observatoire de la Laïcité de SaintDenis (OLSD), Union des Familles Laïques (UFAL), Viv(r)e la République.

Congrés de RENNES: Résolution générale 2019

Réunis du 14 au 16 juin 2019, à Rennes, pour leur 105e congrès national, les Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale rappellent que l’avenir de notre pays repose, en partie, sur la qualité de son école publique, laïque. L’investissement consacré à ce maillon est déterminant pour notre cohésion nationale. L’enjeu républicain de l’Ecole laïque est la République et réciproquement.

Lire la suite sur le site adhérents

Lettre de la Fédération de juin 2019

Sommaire Lettre du DDEN N° 162 de juin 2019 :
Ecole de la confiance : évolution du projet de loi
La cité éducative
Sport scolaires : enjeux pour l’USEP
Un guide pour aider à la scolarisation de tous les enfants
Les « dys » dans les classes
« Auvergne-Rhône-Alpes » subventionne indirectement « Espérance Banlieue »
Instruction obligatoire dès 3 ans
Elèves en situation de handicap : le point
UNICEF, contre l’enfermement des enfants
Tribune de R. Goigoux : Scientificité de la politique de JM Blanquer

Lire la lettre n°162 sur le site adhérents

Motion de l’Union DDEN87

Texte de la Motion adoptée lors de L’AG du 11 mai 2019

L’Union des Délégués Départementaux de la Haute-Vienne réunie en Assemblée Générale le 11 mai 2019 à Limoges désapprouve le projet de Loi dit « école de la confiance » tel qu’il a été adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale.Elle s’interroge particulièrement sur la création  « d’Etablissements Publics d’enseignement des Savoirs Fondamentaux ». Ce dispositif décidé sans concertation préalable concerne pourtant tous les acteurs du système éducatif : élèves, enseignants, parents, directeurs, ATSEM, chefs d’établissement, IEN, maires des petites et grandes communes, DDEN.Il impactera directement les bases de l’école de la République ainsi que le lien historique de la commune avec son école.Les Délégués de la Haute-Vienne demandent aussi que leur fonction soit réaffirmée et pérennisée dans l’École de la République.Les Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale, dont le seul objectif est l’intérêt des enfants, resteront vigilants quant à la suite constitutionnelle de ce cette Loi et espèrent que des amendements la rendront conforme à l’idée d’un service Public institutionnalisé s’inscrivant dans le sillage de l’École Publique Républicaine et de son fondement Laïque.

Lettre de la Fédération n°161 mai 2019

SOMMAIRE :

+ Les annonces du président et du ministre de l’EN
+ Premiers résultats des tests en CP, CE1
+ Cantine à 1€ et petits déjeuners
+ Autisme : ouverture de nouvelles unités en maternelle
+ Ecole de la confiance : analyses
+ L’aisance aquatique commence en maternelle
+ Enseignement du fait religieux : les instits en difficulté
+ Enfants et adolescents devant les écrans : Attention
+ Premiers états généraux de l’Enfant
+ Enquêtes : ce que veut savoir l’Education Nationale

Lire la suite dans la rubrique adhérents